Hello, je vous retrouve aujourd'hui pour une revue sur un livre (article que je n'ai pas fait depuis des siècles et ça m'a manqué!). Je vais vous présenter le livre "Si c'est la fin du monde" qui est ma dernière lecture (que je voulais lire depuis cet été hé hé!). Let's go!

Auteur : Tommy Wallach

Edition : Nathan (traduction)

Dès : 14 ans

Type : roman d'évasion

 

Avant, on était définis par des étiquettes: le sportif, l'intello, la salope, le glandeur.

Mais ensuite, tout a changé.

La fin du monde a été annoncée.

Un astéroïde arrivait dans deux mois.

Il avait deux chances sur trois de faire exploser la Terre.

Il ne restait que deux mois.

Deux mois pour renoncer aux étiquettes.

Deux mois pour réaliser ses rêves.

Deux mois pour s'aimer, pour être libres, pour être heureux.

Deux mois pour vivre.

Pour vivre vraiment.

 

 

Une note : 8/10

Mon avis :

Tout d'abord parlons des personnages: les quatre personnages principaux sont Peter (un ado sportif, bon élève et élève modèle), Eliza (une ado à la dérive ayant une très mauvaise réputation [de pute]), Andy (un élève qui se moque de son avenir et qui a des fréquentations pas recommandables) et Anita (élève parfaite, ayant un avenir parfait devant elle) ; enfin ils étaient décrits comme cela jusqu'au jour où Ardor est apparu. Ardor? L'astéroïde qui menace de tous les tuer. Ces ados sont des personnages qui n'auraient pas pu se connaître sans une série de catastrophes qui les a rapprochés. J'ai beaucoup aimé le personnage de Peter qui est très protecteur avec sa sœur Misery et qui est assez simple. J'ai également bien aimé Anita et Andy, même si j'ai eu un peu plus de mal avec Eliza, un personnage que j'ai eu du mal à comprendre (par apport à ses choix et actions). Il y a une histoire d'amitié liant ces quatre personnages et également un triangle amoureux. Il ait écrit dans le résumé "Deux mois pour réaliser ses rêves" mais les personnages ont-ils réalisé leurs rêves? Non, absolument pas. Ils auraient pu faire un tour du monde express, rencontrer leurs idoles... Mais non. Ce qui est bien dommage!

Ensuite parlons de l'histoire en elle-même. La toute première chose que je me suis dite en ayant fini le livre a été : "J'aurai jamais imaginé tout ce qui s'est passé". En effet, le résumé est assez ouvert et des milliers de scénarios auraient pu être possibles. J'ai été un peu déçue du livre car je ne pensais pas qu'il parlerait autant d'histoires de cartels de drogue, de triangle amoureux etc. Je ne pensais pas que l'auteur voulait que son livre soit aussi pessimiste concernant une possible fin du monde. Et pourtant si. Cependant j'ai beaucoup aimé ce livre poétique qui nous fait prendre conscience que la vie est bien trop courte et qu'on peut très bien mourir là tout de suite, dans une semaine, dans 3 ans ou dans 60 années. Il y avait une chance sur deux que le livre se finisse ainsi, et la fin me laisse triste avec un événement troooop nul et aussi avec le fait que certains personnages (je pense à Eliza) aurait pu revoir sa mère. Certains moments ont été un peu plats je trouve, d'autres géniaux et pleins de rebondissements et les autres déprimants.

En conclusion, "Si c'est la fin du monde" est une lecture sans prise de tête et prenante ; il faut cependant ne pas s'attendre à LA lecture du siècle"!

J'espère que cette revue vous a plu, si vous voulez en voir plus souvent, n'hésitez pas à me le dire en commentaires, je vous fais pleins de bisous, Anaïg. See u later!

Retour à l'accueil